"S'io non moro a questi accenti", extrait d'Idoménée, interprété en rappel, mettait fin à ce festival toujours aussi étincelant, surprenant et séduisant.
La scène du bouquet (final) est un régal.
Bonne fin de dimanche et bonne semaine à vous !