140823 046

 - Pas de visite à Lannion sans un passage à la fort estimable librairie Gwalarn. J'en ai ramené deux bouquins de cuisine soldés : "Le Thon c'est bon" de Philippe Conticini et "Poissons" de Cornelia Adam.  Mais j'ai aussi acquis le dernier roman de Patrick Modiano publié en poche chez Folio : "L'Herbe des nuits". Je l'ai lu avec grand plaisir, sachant que ce récit semi-policier, semi nostalgique et complètement modianesque aurait une fin en eau de boudin : je n'ai pas été déçu ! Depuis j'ai entrepris de relire tout Modiano à l'envers. 
- N'importe quoi, Joe Krapov ! Tu vas de la dernière page à la première ?
- Non. J'ai juste relu l'avant dernier de ses livres, "L'horizon" qui est pratiquement la même histoire et je vais entamer "Le café de la jeunesse perdue" mais je fais un détour auparavant par "Un pedigree".
- Et alors ?
- Je ne suis pas déçu : c'est bien du Modiano à chaque fois. Pour lecteurs un peu masos ! Donc un régal !