140119 304

140119 308

140119 309

On pourrait croire que moi aussi je me la "cool douce" le dimanche. On aurait tort. Déjà, j'ai passé trois quarts d'heure ce matin à découper un poulet en fines lanières. Je vous rassure, Madame Bardot, la bête était morte et il s'agissait de cuisiner en mode chinois et non pas de découper façon augure ! Bon après, à table, c'est vrai, on a bien mangé, bien rigolé et même peut-être bien bu de ce rosé de Bergerac que nous chérissons désormais ! Je ne sais pas si nous avons ensuite bien chanté les chansons de Renaud mais nous avons bien avancé : c'était la première fois que nous tentions de mettre à notre répertoire "C'est quand qu'on va où", "Je suis une bande de jeunes", "La ballade nord irlandaise" etc. Mais surtout, une fois nos invités rentrés dans leurs pénates, j'ai exploré le web pour savoir si, dans la chanson "Les Roses blanches", les paroles sont "une pauvre fille aux grands yeux flétris" ou "une pauvre fille aux grands yeux rougis", le chagrin et la misère restant quand à eux, éternels. Et dire qu'au départ, sous ces photos de péniches, je m'apprêtais à enregistrer "Mon père et ses verres" de Boby Lapointe pour illustrer  ma contribution au "Défi du samedi" !