15 octobre 2013

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (12)

130725 099

130725 101

130725 108

Finalement il n'y a qu'en vacances que je tiens un vrai blog ! Un truc dans un cahier à petits carreaux où j'écris des trucs comme : "15,66 kms au podomètre. Jeudi soir au camping "Repas périgourdin avec chanteur professionnel". Le gars jouait très bien les morceaux de Dire Straits.

Trouvailles et visionnages

Ca me fait penser que Mark Knopfler est passé à Rennes en juin et qu'en écoutant la vidéo de son concert à Anvers l'autre soir, je me suis rendu compte que le monsieur jouait surtout de la musique irlandaise ! J'ai dû rater un album ! Privateering, peut-être ?

 

Posté par Joe Krapov à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 octobre 2013

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (1)

130725 003

130725 004

130725 005

Ce bouquin est pourri ! Levés à 8 heures ce jour nous décollons à 9 h 30 en direction des Eyzies. Nous garons à Tayac comme recommandé, traversons le chemin de fer puis la passerelle qui se gondole par-dessus la Vézère.

Posté par Joe Krapov à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (2)

130725 006

130725 009

130725 010

Il s'avère qu'un GR non indiqué sur le plan longe la Vézère sur 500 mètres !

Posté par Joe Krapov à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (3)

130725 013

130725 014

130725 019

Nettement plus sympa que la D 47 qu'on nous fait longer pendant deux kilomètres avec vue sur des grottes dans un grand pan de falaise de l'autre côté de la route.

Posté par Joe Krapov à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (4)

130725 023

130725 026

130725 027

Au Mas nous tournons à gauche et montons.

Posté par Joe Krapov à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (5)

130725 030

130725 031

130725 032

Les numéros des stations indiquées dans le guide correspondent bien à la numérotation du circuit des micoques.

Tiens au fait, qu'est-ce qu'une micoque ?
- C'est une baison faite de mric et de mroc !

Posté par Joe Krapov à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (6)

130725 036

130725 037

130725 040

Sauf que la station 6, non. On n'a jamais vu Manaurie ! Il fallait aller tout droit et ne pas suivre le balisage jaune des Micoques !

Posté par Joe Krapov à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (7)

130725 042

130725 044

130725 050 

Peu importe ! Nous avons accompli une longue montée dans la forêt, sommes parvenus au point 7 avec une vue imprenable sur la Madeleine. Elle était réellement imprenable car des arbres bouchaient l'horizon ! 

Posté par Joe Krapov à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Randonnée autour des Eyzies (Dordogne) le 25 juillet 2013 (8)

130725 051

130725 055

130725 061

Puis on est redescendus tranquillement vers la civilisation.

Posté par Joe Krapov à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 octobre 2013

FLORENT FOUILLEMERDE, CHARGE DE FAMILLE

M. Florent Fouillemerde
Agence Fiat Panda

4, rue des Petits champs
35000 RENNES
 
                                                    M. Ferdinand FLURE
                                                    Agence Dupondet et Dupontet
                                                    120, rue de la Gare
                                                    65125 LES HAUTS DU TOURMALET

 
                                                                 Rennes, le 21 janvier 2001
 
                              Mon cher Ferdinand

            Vendredi c'était la cavalcade. Rennes en délires ! Depuis que je vis avec Isabelle, je n'ai plus une minute à moi le soir. En ce moment, en plus, c'est vraiment compliqué. Le correspondant allemand de son fils est là pour quinze jours et il faut essayer de l'occuper, de lui montrer la ville…
 

strstivell

Isabelle m'a demandé de les emmener au spectacle. Quelle aventure ! Nous y sommes allés à pied. Il y avait un monde fou qui descendait avec nous la rue en pente douce. Des voitures garées partout, un long cortège pareil à celui des rats du joueur de flûte de Hamlin. Surtout des hommes, de tous les âges, des enfants et des jeunes un peu excités. 

 

str_rencontresdu3emetype

- C'est Mylène Farmer, qu'on va voir ? ai-je demandé. Alexis et Julian ont éclaté de rire. Je n'ai pas vu ce qu'il y avait de drôle dans ma demande. Après le passage à niveau le boulevard fait un coude et, à cause du froid très vif et du léger brouillard, la lumière vive qui apparaît au loin prend des allures fantastiques. On pense à "Rencontres du troisième type". 

        Je ne sais même pas ce qu'on va écouter ce soir. C'est un groupe de rock ? De la musique celtique ? Les deux nigauds que j'accompagne ne font qu'échanger en anglais entre eux. On se demande bien à quoi servent les échanges de correspondants franco-allemands ! Si c'est pour parler dans la langue de Shakespeare !

        On passe dans une haie d'honneur formée de barrières métalliques d'un côté et de camions de marchands de galettes saucisses de l'autre. Mes fringues vont encore puer la merguez et le tabac, j'ai horreur de ça ! A l'entrée, on nous prend la moitié du ticket puis on nous fouille. Le gamin devant moi se fait confisquer sa bouteille d'eau ! Voilà des façons d'inciter le public à aller consommer à la buvette qui sont un peu cavalières !

        Les deux gars m'ont abandonné. Isabelle n'a pas eu trois places côte à côte et surtout elle a eu pitié de moi : elle m'a acheté une place assise alors que, paraît-il, le fin du fin ici c'est d'assister debout, en groupe, avec ses copains, à la manifestation.

        D'ailleurs c'est une manifestation. Je reconnais ce lieu ! Mais c'est vraiment surprenant qu'Alexis ait choisi d'emmener Julian à un meeting politique ! Je sais bien que ce sont les municipales et les cantonales, bientôt, j'ai même lu que Loïck Lebrun , le candidat de l'UDF à Rennes, a tenu récemment une réunion de campagne à la salle de la Cité mais j'ignorais que l'éducation civique tînt une place aussi importante dans la formation des jeunes collégiens.
Peut-être s'agit-il du "grand meeting du métropolitain", à cause du Val !

        Bien que ma place soit numérotée, je n'aperçois pas de rangée 2 ni de place 17. La première rangée de places assises porte le n° 4 et des handicapés en fauteuil roulant occupent le bas de la volée d'escaliers. Mais bon, il reste suffisamment de place pour que je puisse m'asseoir à la place 17 de la rangée 4. Les sièges sont en plastique vert et il y a des flaques d'eau sur le sol. D'où je suis je n'aperçois pas la tribune où l'homme politique va s'installer pour faire son discours. Pas d'estrade non plus pour les membres du bureau politique.

        La disposition de cet endroit est d'ailleurs assez surprenante : il y a des tribunes des quatre côtés d'un grand espace vert et là, justement, pas de scène non plus pour accueillir des musiciens où des danseurs ! Du coup c'est une sono pourrie qui diffuse du Alan Stivell et du EV.

        A huit heures moins deux le speaker nous demande de nous lever et de respecter une minute de silence. Puis, dès que nous nous sommes rassis, une bande de pom pom girls vient au centre des tribunes. C'est très joli. Elles n'ont pas de truc en plume dans le derrière mais cela fait un beau mouvement d'ensemble, un poil désordonné quand même. Ca fait penser à une chorégraphie de Decouflé. Il y a un groupe habillé de rouge, un autre en blanc et bleu, des types en noir aussi avec des drapeaux jaunes. Dans la tribune en face les gens commencent à sautiller sur place, en cadence, en chantant l'air de Kalinka.

str_marx

       Zut ! Voilà bien ma chance ! Je vais devoir me farcir une réunion du Parti communiste ! Effectivement, ils se mettent en effet ensuite à scander "Allez les rouges !". J'espère qu'ils ne vont pas en venir aux mains avec le groupe qui est à côté de moi. Ceux-là tapent sur des tambours et agitent un drapeau blanc au centre duquel est dessiné un personnage rigolo : Raymond Barre ! Le plus surprenant est qu'on a doté le plus ronflant des premiers ministres de la France d'une paire de cornes rouges qui lui donne l'air d'un diablotin !  

 

 

str_09

        En face les communistes agitent des drapeaux rouges et des anarchistes se sont joints à eux car on voit aussi des oriflammes noirs. Il y en a même, à damier, où les deux couleurs sont mêlées.
 

str10str11
 

        Les pom pom girls en blanc et bleu, sans doute des gens du MPF de M. de Villiers, et celles en maillot rouge et noir ne font qu'aller et venir d'un bout à l'autre du terrain. Leur chorégraphie s'est affolée : parfois on les voit, tout au bout, tous ensemble à gauche dans le coin, puis ils reviennent vers moi, s'arrêtent et semblent se disputer pour la possession de quelque chose de blanc et noir. Il n'y a que le représentant des écologistes, avec son maillot vert, qui reste à peu près tranquille au même endroit, sauf que de temps en temps il saute en l'air sur place comme les singes qu'on voit au zoo dans leur cage. De l'agitation ? De la gesticulation ? De la provocation ?
 

str_supporter

 

        En fait, maintenant que je prête un peu plus d'attention à ce qui se passe devant moi, je m'aperçois que ce ne sont pas des pom pom girls mais... des hommes en short ! Ils sont fous ces Bretons ! Avec le froid qu'il fait, se balader en short les mollets à l'air dans la nuit ! Je sais bien que les Ecossais portent un kilt avec rien dessous, ce n'est pas une raison quand même.

        Puis d'un seul coup d'un seul l'excitation monte chez les militants. Le type qui est derrière moi hurle :

- Rodriguez, enculé ! Pédé ! Sale pédé !

J'ignorais que ce M. Rodriguez se présentât lui aussi aux municipales. Ca n'a pas l'air de plaire à tout le monde en tout cas. J'entends encore :

- Qu'est-ce qu'il vient nous faire chier celui-là ? Enculé ! Ils sont nuls, les arbitres ! Carton ! Carton rouge !

        A côté, la bande de barristes excités s'est mise à chanter Dieu sait quoi sur l'air de "Yellow Submarine" des Beatles : y aurait-il un courant blairiste chez les centristes ? Un type distribue des ballons rouges, on les gonfle mais aucun slogan n'apparaît dessus alors du coup tout le monde s'amuse à les faire claquer.

        Au bout de trois quarts d'heure tout le monde se calme. Un groupuscule (gauchiste ?) vient poser au centre des tribunes un drapeau rond (ils ont des drapeaux ronds, vive la Bretagne...). Sur le drapeau rond, on peut lire "Carte Aurore". Un quart d'heure après, ils viennent l'enlever : ici les lendemains qui chantent ne chantent pas très longtemps.

 

carte_aurore

 

barre13

 
        Cela fait une heure et demie que je suis là, le cul complètement gelé, à attendre que deux adolescents boutonneux aient fini de prendre leur pied dans un meeting politique absolument nul. Au moment où les pom pom girls commencent un court strip-tease pour en fait échanger leur maillots, le speaker reprend la parole, tout le monde se lève et quitte les lieux. Je ne comprends rien du tout à ce cirque. Il n'a pas pu venir, Edmond Hervé, ou quoi ? Il a eu un empêchement ? C'est le premier meeting politique que je vois où l'orateur ne vient pas et où les gens repartent chez eux calmement, contents, sans avoir entendu autre chose que du Alan Stivell ni vu rien d'autre que des types en short en train de se courir après ! De deux choses l'une : ou bien les Rennais sont trop intelligents pour moi, ou bien je m'étais fourvoyé dans une drôle de gay-pride !

- Sehr schön !" a commenté Julian. Je ne sais pas ce que vont penser les parents du correspondant allemand mais Isabelle et Alexis me doivent des explications. Toutes ces voitures qui nous ont doublés au retour, en faisant hurler leurs klaxons, et les gens dedans qui hurlaient par la fenêtre ouverte "On a gagné ! On a gagné !" ça m'a rappelé le 10 mai 1981 à Paris. Mais comment ont-ils fait pour gagner puisque les élections n'ont pas encore eu lieu ?

    Amitiés à madame Lapsi.

Evidemment, il ne s'agissait pas d'un meeting politique. Si vous n'avez pas encore deviné ce dont il s'agissait, retournez le moniteur de votre ordinateur afin d'avoir la solution inscrite ci-dessous

billet_rennes_guingamp

 
   Ecrit pour le Défi du samedi n° 267 à partir de cette consigne.

Posté par Joe Krapov à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,