Roman Marie-France T la vulgarité des cyclopes

- C’est sûr qu’on nous a filé le sale boulot, commença Polyphème.
- Les Dieux sont des enfoirés, ajouta Polyphonique. Nous n’avons qu’un seul œil au milieu du front et leur grande plaisanterie a toujours été de nous conseiller : « Ouvre l’œil et le bon ! ».
- Un peu comme l’autre avec son : « C’est vous, le nègre ? Continuez ! ».
- Je sais bien qu’il faut travailler pour gagner sa moussaka…
- Il paraît qu’il y a du cheval de Troie, dedans, maintenant !
- … mais tranformer les îles dans lesquelles nous gardions nos moutons en prison pour la lie de la société grecque, c’est un peu fort de café !
- Nous-mêmes sommes devenus des matons.
- Et pendant ce temps-là les dieux et demi-dieux voyagent dans des îles idylliques.
- Ils y sont accueillis par des magiciennes qui leur en font voir de toutes les couleurs.
- Pendant ce temps, nous, côté sexes, zéro ! Nada ! Que nibe ! Que dalle ! Rien ! Crois-tu que les Dieux se seraient souciés de nous donner des compagnes ? Que tchi, que tchi, comme on dit en Corse !
- Pas même une monstruosité comme la femme à trois seins, la sirène à patte, la Vénus sans bras ou la petite sœur de Cléopâtre.
- Pas la moindre petite Amazone bleue ! ajouta Polycarpe qui était resté muet jusque-là.
- Ils croient peut-être qu’on est aussi tantouses que Socrate et Platon, ces histrions !
- Bref, mes chers amis, je propose que nous nous mettions en grève, suggéra Polystirène.
- Que nous rassemblions nos forces pour construire un immense vaisseau sur lequel nous embarquerons tous lança Polygarchique.
- Tout plutôt que de rester là à attendre que le meilleur d’entre nous se fasse ridiculiser par cet imbécile d’Ulysse.
- Je crois que c’est à nous de réécrire l’histoire, ajouta Polygraphe. Il ne sera pas dit que devrons toujours nous faire damer le pion en matière de récit d’aventure par cet Homère, qui, de surcroît, est aveugle !
- Au royaume des borgnes, les aveugles n’ont pas à être les rois !
- Partons à l’aventure, sillonnons le monde !
- Tout ça, c’est bien joli, admit Polytraumatisé mais quelqu’un a-t-il des connaissances en architecture navale ?
- Moi je sais faire des cocottes en papier, glissa doucement Multiredoublant, des bateaux et aussi des bombes à eau.
- Et merde ! Ca me troue un peu le cul, mais avec des présupposés comme ça et une telle équipe de bras cassés, jele sentais bien venir que ce bouquin, malgré sa jolie couverture, n’irait pas beaucoup plus loin que sa page 1 !

Ecrit pour l'Atelier d'écriture de Villejean le 12 mars 2013.