130216 002

A la douane du jour naissant
Je déclarerai au finale
Un chant de malheur incessant :
Toute existence est infernale.

Ô mon âme ! Cesse de geindre !
Fi de toute cette infortune !
Que ce feu au point de s’éteindre
Trouve son âtre au clair de Lune !

Ce texte constitue ma participation aux Impromptus littéraires du 11 février dont le thème était "Les lisières"